En quoi consiste le Comité d’Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) ?

Toute entreprise a l’obligation de mettre ses salariés dans de bonnes conditions de travail. Elle doit notamment garantir leur sécurité au sein des locaux professionnels. Et pour veiller à la préservation de la santé et de la sécurité des employés, il se révèle nécessaire de mettre en place un Comité d’Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT). L’instauration d’une telle cellule est obligatoire dès l’instant où l’organisation compte un effectif d’au moins 50 salariés.

Quel est le rôle du Comité d'Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) ?

Le Comité d'Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) a pour mission d’assurer la protection et la sécurité des travailleurs. Il vise également l’amélioration de leurs conditions de travail. Il a la charge d’évaluer les dangers ainsi que l’environnement de travail. Il doit également veiller à ce que les dispositifs sécuritaires soient convenablement appliqués. Pour cela, il effectue des visites et des investigations. En outre, il doit mettre en place des pratiques qui visent à accroître la prévention en entreprise.

C’est également à ce comité qu’il revient de diagnostiquer les facteurs à l’origine des accidents de travail et des pathologies liées à l’activité professionnelle. Son expertise est encore sollicitée à chaque fois que des changements interviennent dans les conditions de travail des employés. Au regard de l’étendue de ces missions, on réalise combien il est essentiel de suivre une formation Comité d'Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT). Celle-ci dure au minimum 3 jours et doit faire l’objet d’un renouvellement tous les 4 ans. 

Quelles sont les conditions de mise en place du Comité d'Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) ?

Une entreprise doit obligatoirement mettre en place un Comité d'Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) dès lors qu’elle a un minimum de 50 employés. Dans le cas contraire, le rôle du CHSCT sera rempli par les délégués du personnel. 

Le CHSCT est composé du chef d’entreprise qui détient son business, et des personnes mandatées par l’ensemble du personnel. Toutefois, il est possible de recueillir les avis de professionnels tels que le médecin du travail ou encore le responsable du service de sécurité et des conditions de travail.