Tout savoir sur l’assurance civile professionnelle

Les assurances sont des prestations de services fournies par des entreprises appelées généralement « compagnies d’assurances » et qui permettent de couvrir les dommages causés par des événements tels qu’un accident, une maladie, une catastrophe naturelle, etc. En contrepartie, les « assurés » versent une cotisation ou une prime. Ainsi on parle d’assurance maladie, assurance vie, assurance auto, assurance multirisque professionnelle, assurance civile professionnelle, etc. Cette dernière fait l’objet du présent article. 

Qu’est-ce qu’une assurance civile professionnelle ?

L’assurance civile professionnelle encore appelée assurance RC Pro permet de couvrir les éventuels dommages causés dans le cadre de l’exercice de votre activité professionnelle. Ces dommages sont en général de trois types : corporels, matériels, immatériels. Ces dommages peuvent être causés à toute personne physique ou morale.

L'importance de souscrire à l'assurance civile professionnelle dépend de la profession exercée. Certaines professions sont encadrées par une législation et doivent obligatoirement souscrire à la RC Pro. Il s’agit entre autres des professions médicales (médecin, infirmier, sage-femme, etc.), des professions du droit (avocat, juriste, notaire, huissier, etc.), des professions du bâtiment (architecte par exemple) et des professions de l’immobilier. D'autres professions par contre ne sont pas tenues de souscrire à la RC Pro. Il s’agit par exemple des commerçants et des artisans.

L’assurance civile professionnelle n’est pas gratuite. Elle a un coût. Il est difficile de donner une estimation du prix moyen. Sachez toutefois que le coût de la RC Pro dépend entre autres des facteurs suivants : le chiffre d’affaires, le secteur d’activité, les spécificités du contrat d’assurances, le type de couverture, la taille et le statut de l’entreprise.

L'intérêt d’une assurance civile professionnelle

L’assurance civile professionnelle est donc à considérer comme une couverture, une sécurité et non comme une charge quel que soit le secteur d’activité de l’entreprise (immobilier,  alimentation, agroalimentaire, informatique, télécommunications, etc.). Considérons une entreprise qui exerce dans le secteur de la restauration. L’une de ses préparations culinaires est à l’origine d’une intoxication alimentaire chez plusieurs clients. Ces derniers exigent donc un dédommagement. Voilà une situation parmi tant d’autres où la RC Pro s’avère particulièrement utile.