Qu’est-ce qu’une habilitation Véhicules et hybrides ?

Une nouvelle réglementation sécuritaire a pris effet depuis le 1er janvier 2013. A savoir que tout employé  qui réalise des travaux sur des installations électriques devait nécessairement être détenteur d’une habilitation particulière. Par conséquent, l’employeur a la responsabilité de mettre en œuvre tous les moyens qui visent à assurer la sécurité de ses travailleurs. C’est donc à lui qu’il revient d’octroyer cette habilitation électrique à son personnel concerné par ces mesures sécuritaires. Car si un accident venait à survenir, le dirigeant engagerait sa responsabilité civile et pénale.

Différents types d’habilitations

Comme nous l’avons vu précédemment, procéder à une habilitation de type b1 ou à tout autre sorte d’habilitation s’avère obligatoire. Mais il faut savoir que les catégories sont nombreuses. 

Chaque type d’habilitation se distingue par des signes qui lui sont propres. Ceux-ci se composent par des lettres, des nombres, et dans certains cas, d’un attribut. Le premier signe précise le niveau de tension concerné. Le second donne une information sur l’opération à réaliser. 

Pour ce qui est du chef d’entreprise, il va définir le degré d’habilitation à décerner à son travailleur suivant les tâches que celui-ci aura à réaliser. En outre, le dirigeant va vérifier que le salarié a suivi une formation aussi bien pratique que théorique de la part d’une structure agréée. Il devra aussi s’assurer que le travailleur a connaissance de tous les gestes préventifs à effectuer dans le cadre de l’exercice de ses tâches.

Les spécificités dans le secteur automobile

Les véhicules électriques ont la particularité de posséder des tensions élevées allant de 400 à 700 V. Ce qui s’avère très dangereux. Cela explique le besoin de formation des travailleurs. Ces derniers doivent prendre conscience des dangers liés à la manipulation de l’électricité. Pour leur bien-être, ils doivent savoir comment éviter les accidents. 

Ainsi, tout salarié qui souhaite réaliser des travaux sur une voiture électrique doit bénéficier d’un bon apprentissage. Et c’est à l’issue d’une évaluation de ses acquis qu’il recevra une habilitation de la part de son chef. 

Les types d’habilitations qui concernent les voitures électriques

Chaque type d’habilitation donne une information précise. L’indice B0, par exemple, est décerné aux travailleurs qui n’exercent pas la profession d’électricien. C’est le cas notamment du mécanicien, ou d’un professionnel de l’automobile qui conduit des ouvrages qui ne relèvent pas du domaine électrique. Il y a encore les habilitations de type B1XL, B2XL, B1L…