En quoi consiste l’excellence opérationnelle ?

Il est difficile de définir exactement l’excellence opérationnelle. Néanmoins, elle est considérée comme une aptitude d’entreprise à concevoir des produits très adaptés aux besoins du client tout en optimisant les profits de la structure. En résumé, il s’agit d’avoir une production vendue à bas prix, de haute qualité avec peu d’investissement.

Une définition de l’excellence opérationnelle

L’excellence opérationnelle consiste en un procédé bien organisé afin d’optimiser les conditions de productivité, qualité du produit et d’abaissement des prix. Elle vise à atteindre le sommet en matière de performance. Elle constitue un facteur important pour inciter les entreprises françaises à la compétitivité. L’excellence opérationnelle est centrée sur le client. Elle s’intéresse à ses besoins et envies concernant les produits. Elle encourage les équipes de production à trouver des solutions pour conforter le client dans son utilisation du produit. Il s’agit également d’améliorer les performances d’une entreprise de manière générale.

L’excellence opérationnelle s’appuie sur des techniques notoires. Ces techniques sont appelées Lean et Six Sigma. L’excellence opérationnelle puise son principe d’une méthode de motivation et d’intégration du personnel dans la recherche des solutions d’efficacité maximale. Le recours à l’excellence opérationnelle est bénéfique pour les entreprises.

Contexte

Après les guerres, l’entreprise Toyota devait rétablir la fonctionnalité de son industrie. Pourtant, au Japon, il n’y avait plus de budget pour un tel projet et les matières premières étaient difficiles à obtenir. De plus, la clientèle était faible. Pour réussir son coup, Toyota devait tenir compte du contexte de cette période. Pour que la production soit rentable, il fallait réexaminer les besoins des clients, le prix d’une voiture et le budget nécessaire pour produire tous ces véhicules. Toyota a réussi son pari. Plus tard, ce sont les américains qui ont fait une exportation des méthodes de production japonaises sous l’appellation Lean Management. 

Des années plus tard, plusieurs entreprises américaines ont adoptées la même méthode pour rivaliser avec Toyota sans y parvenir. En France, ce procédé a eu beaucoup de succès et contribué à réhabiliter la marque industrielle Peugeot. La méthode Six Sigma consiste à intervenir dans le but d’éliminer les défauts de production en s’intéressant aux besoins des clients. Elle vise également une baisse du prix de production et d’achat. L’excellence opérationnelle vise une production high-tech accessible à tous.